Accueil Le calendrier en France Maîtres et Acharyas  Contact Centres Information 

 

Bouddha Purnima et Jayanthi de Gurudev

Un message de Baba Prajnananandaji

C'est depuis la maison de Gurudev, depuis la belle salle de méditation et dans la subtile présence de Gurudev, que je vous adresse à tous mon amour, ma prière et mes meilleurs vœux. La vie est un voyage et nous devons tous cheminer. Dans ce voyage mystérieux de la vie, il faut affronter de nombreuses situations inconnues, imprévues et même déplaisantes. Personne ne peut les éviter et personne ne peut en être exempt. Dans ce voyage de la vie où nous cheminons sans savoir quelle distance nous avons parcourue ni connaître celle que nous devons encore couvrir. Chaque voyageur rencontre par moments une certaine confusion. Gurudev aimait citer un vers en bengali :
" a par andhar - de ce côté il y a l'obscurité
o par andhar - de l'autre côté il y a l'obscurité
guru hi karnadhar - le gourou le guide est celui qui conduit le bateau "

Le monde est comme un fleuve, nous nous trouvons d'un côté du fleuve, le fleuve de la vie. De l'autre côté du fleuve se trouve l'état de liberté ou de libération. Ce côté du fleuve est celui de tous les attachements, des émotions, des soucis et du malheur. L'autre côté du fleuve est le lieu de la paix, de l'amour, de la joie et du bonheur. Nous devons nous y rendre. Comment traverser le fleuve ? Dans le Bhagavatam il y a une magnifique description : chaque corps humain est un bateau, nous avons tous ce bateau pour traverser ce fleuve. Le Gourou, le Maître spirituel est le conducteur du bateau. Si nous pouvons embarquer ce passeur ou guide divin dans notre vie, il peut nous faire traverser. " Satarati, satarati, lokan tarayati - parce que le Gourou est allé de l'autre côté et est revenu de ce côté pour nous emmener tous ".

Ayez confiance et soyez dans le bateau avec le conducteur, le guide spirituel, avec amour et vous atteindrez l'autre côté. Nous disons que le temps s'écoule, que le temps s'enfuit, en réalité le temps ne change pas. Le temps ne s'écoule pas et ne s'enfuit pas, c'est notre corps, notre mental et tout le reste qui changent. Le calendrier change. Aujourd'hui nous sommes en 2005, quelques jours avant l'anniversaire de Gurudev. Nous sommes tous assis pour méditer et ressentir son amour. Paramahamsa Yogananda disait : " un jour je suis né du ventre de ma mère dans un coin inconnu du monde, mais maintenant je suis né dans tous vos cœurs. " Puissions-nous emporter Gurudev et sa présence dans nous cœurs avec amour et le laisser naître en nous et être à l'intérieur de nous-mêmes tout le temps. Puissiez-vous essayer de chérir le profond amour pour le Maître spirituel sans lequel il est réellement difficile de voyager car de ce côté c'est l'obscurité et de l'autre côté c'est l'obscurité. A tâtons dans l'obscurité, l'ignorance, l'insécurité, le malheur, les frustrations, les nombreux coups durs, nous perdons la joie dans la vie. Soyons debout et forts. Ne laissons pas la faiblesse nous faire dévier de notre chemin. Aimez, priez, priez sincèrement du plus profond de votre cœur.

Demain (lundi 23 mai) c'est la pleine lune, l'anniversaire de Bouddha, le jour de son illumination et le jour de son Mahasamadhi ou Nirvana. C'est pourquoi il est dit que ce jour est triplement béni pour les bouddhistes. Que vous le sachiez ou pas, le 27 mai 1907 était aussi un jour de pleine lune d'après le calendrier lunaire et c'est le jour de la naissance de Gurudev. Gurudev est né le jour de la pleine lune. Pensez à Bouddha, pensez à Gurudev et pensez à Jésus. En dépit de toutes les difficulté n'oubliez pas. Il y a une jolie chanson en bengali : " Même si nous oublions la Mère Divine, la Mère ne nous oublie jamais car elle est l'océan d'amour et de compassion. " Pensez : " j'appartiens à ma mère et ma mère m'appartiens. "

Nous sommes venus dans ce monde et aujourd'hui ou demain nous devrons partir. Mais vivons avec une force intérieur, vivons avec équilibre, en surmontant l'émotion et les autres choses qui apportent de la faiblesse dans nos vies. Essayons, encore et encore. Gurudev avait l'habitude de chanter : " gurunam hriday karo sar man amar - ô mon mental, chéris l'amour profond du nom du Gourou. " Dans ce monde d'existence temporaire où des choses plaisantes ou déplaisantes arrivent, qui est là, qui peut s'asseoir avec nous avec un cœur plein de compassion et nous dire d'aller de l'avant ? charaiveti : avance, va de l'avant. charaivedi charanvai madhu vindanti : si tu vas de l'avant, tu atteindras le nectar de la vie. Ne regardez pas trop en arrière, aimez, aimez, aimez.

Gurur nam hriday karo sar man amar
Gurur charana bine kiya tere tribhuvane
Guru tere param saramsar

Ô mon mental adore le nom du Gourou, la présence du Gourou, tiens fermement les pieds divins du Gourou dans ton cœur, pas les pieds physiques, Tu es tout pour moi, emmène-moi de l'autre côté.
C'était une des chansons préférées de Sri Yukteshwar.

Dans le Bhagavatam il est aussi dit que votre corps est le bateau - vous avez la naissance humaine pour traverser l'océan de ce monde, pour être libre et si vous permettez au conducteur de bateau, le Maître ou le Gourou de conduire votre bateau, Dieu lui-même devient le vent favorable qui vous aide à atteindre le but plus rapidement, d'aller de l'autre côté. Ne vous inquiétez pas, plaisir ou souffrance, tout ce qui arrive dans notre vie est pour notre propre croissance, notre propre force, notre propre émancipation, notre propre évolution. Essayer, encore et encore, n'oubliez pas d'aimer chaque souffle, d'aimer chaque moment, ne perdez pas votre temps.

Bouddha est venu et reparti mais ses enseignements nous inspirent toujours. Jésus est venu puis est monté au ciel, ses enseignements nous inspirent toujours. De nombreux Maîtres spirituels sont venus et repartis et nous avons toujours leurs enseignements devant nos yeux. Gurudev est venu, gardez les enseignements dans votre cœur et l'âme dans votre mental. Aimez chaque souffle, qui sait, cela pourrait être le dernier souffle. Du fait de notre ego et de notre ignorance, nous pensons que nous resterons encore plus longtemps qui sait quel est le dernier souffle ? Chaque souffle est unique et ne vient qu'une fois. Aimer le souffle est le lien par lequel nous devons atteindre l'état de calme et d'amour. Dieu est esprit, un adorateur de Dieu devrait L'adorer en esprit et en vérité. Dieu est souffle, l'adorateur de Dieu devrait L'adorer en souffle et en vérité. Aimez, aimez, aimez dans chaque souffle. Combien de temps seras-Tu caché de ma vision, Ô Dieu, je ne veux pas jouer trop à cache-cache. Révèles-Toi, révèles-Toi, je prie pour Toi, je pleure depuis mon cœur en ce moment même. Gurudev disait : " ne pensez pas qu'il soit trop tard, commencez maintenant même. "

Faites les préparatifs pour célébrer son anniversaire, à l'intérieur de votre cœur, dans votre vie. Faites les préparatifs pour célébrer le centenaire de Sa naissance du mieux possible. Nous l'aimons et il nous aime ; Son amour est le lien entre vous, moi et tous les autres. Intensifiez l'amour pour le Maître, l'amour pour Dieu. A nouveau je vous adresse à vous tous mon amour et mes meilleurs vœux et je prie pour vous tous. Prions chacun l'un pour l'autre, je prie pour vous, vous priez pour moi. Marchons tous sur la voie de l'amour, de la dévotion, de la compassion et de la fraternité, pas de colère, pas d'ego, pas de jalousie. Essayez. Dieu vous bénisse. C'est le moment. Observez chaque souffle et ressentez que Dieu , invisible et omniprésent, nous bénit.

Dieu vous bénisse.