Kriya yoga news : janvier-mars 2004


Ashram de Miami , Le jardin de Baba :
Un moment de réflexion : le succès d'aujourd'hui est le produit des efforts d'hier
.

Le jardin tel qu'il est aujourd'hui est un endroit plein de beauté, rempli d'une parure de fleurs colorées, d'arbres fruitiers, de bananeraies, de jardins potagers, de jardins de papillons et toute une foule d'autres attractions. A l'origine le jardin était plutôt un terrain plein de plantes exotiques, d'arbres et de fleurs, mais c'était une vraie jungle. La propriété était souvent utilisée pour des tournages de scènes de jungle.

En juillet 1997 la première partie de l'Ashram de Miami fut achetée et cela marqua le début du processus de nettoyage de la propriété par Baba. A cette époque il y avait peu de résidents et de moines. En septembre 1997 David et Charlotte Goldman sont arrivés à l'Ashram de Miami pour aider Baba dans son travail qui comprenait, entre autres, la tâche d'éclaircir la jungle. Le travail était éreintant, ardu et les journées étaient longues.

Rick Baba était présent depuis le début, Scott Baba arriva en mars 1998 et tous allaient joindre leur force à celle de David et Charlotte. En mai 1998 la seconde partie de la propriété fut acquise et la scène était prête. Cette équipe devait être le fer de lance dans la transformation de l'Asram de Miami en ce que nous pouvons voir aujourd'hui. De grands arbres furent abattus, il fallait débarrasser la jungle en grande partie à la machette et à la main, il fallait faire de la place.

Il n'y avait pas de terre sur la propriété, juste du corail mort, partout. Baba dit un jour à David Goldman qu'il désirait recouvrir la propriété toute entière avec une hauteur de quelques centimètre de terre. A vrai dire nous réalisions à peine que c'est exactement ce que Baba allait faire. Au cours des années suivantes le sol allait être nettoyé et de la terre transportée par des camions bennes. Le terrain fut cultivé, des larmes ont coulé, de la sueur a perlé sur les visages de ceux qui trimaient et il s'agissait sans aucun doute d'un travail d'amour pour toutes les personnes concernées.

Le travail effectué ne peut être décrit mais cependant tout du long Baba mit la main à la pâte et dirigea tout. Jour après jour Baba était dehors sur le champ de bataille exhortant ses travailleurs, comme des abeilles divines, à aller toujours plus avant et plus haut. Chacun donnait le meilleur de lui-même et quand il arrivait au bout de ses forces, il découvrait qu'il en restait encore un peu à donner. Il creusait un peu plus profond, essayait avec plus de force et donnait tout ce qu'il pouvait mobiliser par amour pour Baba.
Baba fixait des normes des plus élevées et des objectifs souvent impossibles. Et cependant ce que nous, pauvres mortels, pensions ne pas être possible devint réalité et ce à une vitesse incroyable. C'était ce qu'on remarquait avec Baba, l'impossible devenait possible et était souvent accompli à la vitesse de l'éclair.
La grâce du Gourou est infinie.

Aujourd'hui un havre de beauté demeure comme un hommage à notre bien-aimé Gurudev et il est séant que cet hommage sous la forme de l'Ashram de Miami ait été construit avec comme fondation l'amour et la dévotion. En février de cette année David et Charlotte Goldman ont quitté l'Ashram de Miami où ils ont résidé pendant plus de six ans en servant Baba avec le plus grand amour et la plus grande dévotion. Ils ont décidé de cultiver et d'explorer de nouveaux terrains.

David et Charlotte ont souvent accompli l'impossible à la demande de Baba pour contribuer à faire du jardin ce que nous en voyons aujourd'hui, un endroit d'une extrême beauté. Maintenant c'est si facile de cultiver et d'entretenir de belles fleurs, de beaux fruits et de beaux légumes. Le terrain a été cultivé et est prêt à produire ses fruits. La beauté de la demeure de Baba aujourd'hui doit sans aucun doute à la grâce de Baba, à David et à Charlotte et à toutes les abeilles travailleuses qui au cours du temps se sont données entièrement. Merci à vous tous.

Le succès d'aujourd'hui est clairement le produit d'un intense labeur. On ne voit pas tout ce qui s'est passé avant, les larmes qui ont coulé, les sacrifices et la douleur de donner naissance à quelque chose de nouveau. Le présent est clairement le produit du passé. Tout est si beau et paisible dans le jardin maintenant. Qui pourrait imaginer ce que cela a demandé pour donner naissance à tout cela ? La douleur du passé s'évapore dans un rêve distant et tout ce qui reste est …la paix. Comme toujours le jardin de Baba est une instrument précis pour instruire les abeilles travailleuses et aimantes, qui viennent toujours à la ruche pour se nourrir du nectar de l'amour.

Cultures du moment
Pendant la saison actuelle, il fait frais ce qui est parfait pour planter de nouvelles cultures. Ainsi les plates-bandes ont été préparées pour les légumes, recouvertes de paille, l'irrigation mise en place et les semis mis en terre. En peu de temps les pousses sont sorties et les cultures ont commencé à grandir. Toute une variété de légumes a été plantée : beaucoup de légumes verts, des brocolis, du choux, des choux-fleurs, des citrouilles, des haricots et des aubergines pour n'en citer que quelques uns. Nous avons bon espoir que l'Ashram de Miami puisse dans sa cuisine n'utiliser que des légumes frais du jardin.
Tout légume ou fruit restant est donné aux sans-abris, de cette manière rien n'est jeté.

Embellissement du jardin de Baba :
Une des difficultés d'être sous un climat tropical, où c'est tout le temps le printemps, est que tout ce qui est planté croît à une vitesse faramineuse, et il en va ainsi du reste. Principalement des mauvaises herbes. Par chance cela procure une source de seva (service) inépuisable. Pour combattre ce problème, une approche simple mais efficace a été adoptée : planter de beaux revêtements de surface. C'est-à-dire cultiver des plantes esthétiques qui vont s'étendre jusqu'à couvrir tout le sol environnant. De cette manière on empêche les mauvaises herbes de pousser sur un espace déjà occupé par quelque chose de désirable.

Les métaphores abondent, combien le mental ressemble-t-il au jardin ? Pour empêcher de grandir des choses indésirables, nous remplissons le terrain de belles plantes de manière à ce que les mauvaises herbes ne trouvent pas de prise. Une variété de plante de couverture est appelée Rose de Table, elle a des roses miniatures qui poussent juste au-dessus du sol, c'est très joli. D'autres variétés sont plantées au moment d'écrire ces lignes pour repousser ces infâmes mauvaises herbes. Bien sûr quelques parcelles de mauvaises herbes restent à la disposition de ceux qui viennent pour désherber, ainsi même les mauvaises herbes sont bonnes pour vous dans le jardin de Baba.

Programme Yogacharya
Un nouveau programme Yogacharya a débuté en février, chaque mois un des Yogacharyas visitera l'Ashram de Miami et une conférence sera organisée pour le public local et des cours auront lieu.
Yogacharya Don Abrams a conduit le premier programme du 7 au 9 février. Il y a eu une conférence le vendredi 7 avec une initiation suivie par un programme tout au long du week-end. C'était le premier programme d'une série de plusieurs qui seront organisés régulièrement à l'Ashram de Miami.
Le programme suivant était dirigé par John Williams du 19 au 21 mars, avec un discours inspiré s'intitulant " Qu'est-ce qui compte le plus ? "

Initiation de nouveaux moines et Brahmachari
Sous les meilleurs auspices de Mahashivaratri une cérémonie de deux jours a eu lieu au Hariharananda Gurukalam, à Balighai les 17 et 18 février. Cette cérémonie était dirigée par Paramahamsa Prajnanananda en présence de tous les moines et de disciples. Deux nouveaux moines et quatre nouveaux Brahmachari ont été initiés. Suresh Baba sera reconnu en tant que Swami Samarpanananda Giri, Brahmachari Saralananda en tant que Swami Samvidananda Giri. Les nouveaux Brahmacharis sont : Aurobinda en tant que Brahmachari Vidyananda, Nirmal en tant que Brahmachari Sadananda, Pramod en tant que Brahmachari Nityananda et Ravi en tant que Brahmachari Sevananda.

Visites de Paramahamsa Prajnanananda du 11 au 18 mars
Swamiji est arrivé à l'Ashram de Miami juste à temps pour le repas de midi. Sushil Baba avait préparé le repas et servi toute une variété de plats traditionnels pour Prajnananandaji et toutes les personnes présentes. De nombreux kriyavans avaient commencé à arriver depuis la veille pour accueillir Swamiji à Miami.
Comme toujours à l'heure du repas Swamiji a partagé ses histoires merveilleuses tirées des écritures et ce pour l'inspiration et l'élévation de tous ceux qui avait voyagé depuis loin pour le voir. Pour le bonheur de ceux présents, Swamiji donna des classes régulières à 18h00. Le sujet de la semaine était une prière de Saint-François appelée " la prière pour tous ". Swamiji donna une interprétation en profondeur de cette prière pour tous ceux présents.
Les matinées, quand l'emploi du temps de Swamiji le permettait, il entreprit le tour du jardin avec les visiteurs, identifiant les travaux de jardin qui devaient être faits. Tous ceux présents se lançaient dans le seva joyeusement. Le plus récent projet étant de border la route intérieure sur toute sa longueur de deux rangs de buissons vivement colorés.
Comme toujours la visite de Swamiji apporta beaucoup de joie et d'inspiration à tous ceux qui ont pu le voir à cette occasion. Nous attendons avec impatience sa visite en avril.

Conférence au Shiva Vishnu Temple :
Cycle Manière de Mener sa Vie - dimanche 13 mars
Paramahamsa Prajnanananda a continué son travail communautaire pendant son séjour à l'Ashram de Miami. Il était invité en tant qu'orateur dans le cadre d'une série de conférences sur la Manière de Mener sa Vie au temple de Shiva et Vishnu à Davie. Swamiji a fait un discours sur les principes de bases de l'Hindouisme et le contrôle du mental par le Kriya Yoga.
Le discours de Swamiji a captivé le public par sa vaste connaissance des Écriture et ses contes spirituels et humoristiques. Chacun d'eux ayant son propre message et enseignement.
La session de Swamiji commença à 14h30 et s'acheva à 17h30. La salle était bien remplie et plus d'une centaine de personnes ont eu la joie de passer l'après-midi avec Swamiji.

PROGRAMME INTERNATIONAL ET RETRAITES / NEWS 2004
Inde
Le prochain programme Brahmachari commencera le 2 juillet 2004

Réalisation Divine