LES DERNIERS JOURS DE PARAMAHAMSA HARIHARANANDA,
UN MAITRE DU KRIYA YOGA ET UN ENSEIGNANT MONDIAL.

Nous étions au début du mois de Novembre 2002 et Baba aimait toujours faire sa visite quotidienne du jardin. C’était toujours une expérience merveilleuse comme beaucoup peuvent en témoigner
et, comme à l’accoutumé, Baba se contentait de couvrir d’amour ses invités. Il offrait des fruits cueillis sur l’arbre à tous ceux qui étaient là et tirait les enseignements de chaque situation avec un humour divin. Baba avait en effet un sens de l’humour magnifique. Tout le monde s’enrichissait au contact de Baba, baignés dans sa présence rayonnante d’amour divin et de compassion.

Même durant les derniers jours, le bien-être des autres restait pour Baba une priorité. Doucement mais sûrement Baba se rapprochait de la fin de son séjour terrestre et à notre insu, se préparait pour le départ.

Le 25 Novembre 2002 on emmena Baba à l’hôpital de Miami. Le destin avait voulu qu’un grand nombre de moines de Baba soient déjà là à Miami avec Baba. C’était comme si, dans sa gentillesse habituelle, Baba avait rassemblé une partie de son troupeau pour assister à son départ et à l’abandon de son enveloppe mortelle.

Pendant la semaine suivante, personne n’imaginait ce qui allait se passer. Au départ, il semblait qu’il ne s’agissait que d’une courte visite pour permettre aux divins physiciens de Baba de faire un examen de santé détaillé. Mais devant l’enchaînement des événements et de la prolongation du séjour de Baba à l’hôpital, la dure réalité commença à s‘imposer à tous. Paramahamsa Prajnanananada y attira notre attention dans sa lettre du 1er Décembre 2002, juste avant l’entrée de Baba en Mahasamadhi,

Lettre De Paramahamsa Prajnanananda aux Kriyavans:

1er Décembre 2002

Âme aimable et divine

Jai Guru

Je vous écris cette lettre à un moment particulièrement critique. Nous sommes tous les enfants bien-aimés de notre bien-aimé Gurudev. Nous avons tous fait directement ou indirectement l’expérience de l’amour et des soins attentifs de Gurudev. Nous nous sentons toujours en sécurité sous sa direction divine. Nous avons tous vu Gurudev en diverses circonstances et comment il a couvert inconditionnellement chacun d’entre nous d’amour, de compassion et de sagesse.

Pour emprunter ses propres mots, il est comme “une douce mangue colorée et délicieuse”

Ces derniers mois, la détérioration de la santé de Gurudev est devenue apparente. Son état de santé étant devenu préoccupant malgré les soins qu’il recevait à sa résidence, il a été hospitalisé dans un hôpital de bonne réputation et doté d’un équipement excellent. Ses physiciens personnels et une équipe de spécialistes l’ont soigné d’une manière intensive et efficace. Un grand nombre de disciples de Gurudev qui sont aussi physiciens ont participé aux soins.

Une série d’infections a causé la récente maladie de Gurudev. Je n’ai jamais vu Gurudev si faible et si frêle dans le passé. Sa mobilité physique est considérablement réduite et il est forcé de rester au lit. Bien qu’il reçoive les meilleurs soins possibles dans l’un des meilleurs hôpitaux des État Unis, la santé de Gurudev ne s’améliore que de façon minime.

Comme le dit Gurudev: “Personne ne sait ce qui va se passer dans la minute qui suit.”

Vu la détérioration de sa santé, Gurudev ne recevra plus de visites. Si vous avez l’intention de vous rendre à sa résidence, faites-le nous savoir à l’avance. Venez sans idée préconçue, prêts à rendre service quel que soit ce qui vous sera demandé. Étant ses enfants, nous devrions pratiquer au mieux ce qu’il nous a enseigné.

Pour avoir des nouvelles fraîches, contactez votre responsable local ou visitez le site internet www.kriya.org. et cliquez sur “Baba’s Health”.

Méditez bien et priez pour la santé de Gurudev et son rétablissement rapide.

Avec amour,

Paramahamsa Prajnanananda
(Miami, USA)



Ce fut réellement une bénédiction que les moines et les Mères de Baba aient pu rester constamment à ses côtés pendant la période qui s’avéraêtre les huit derniers jours de son séjour terrestre. Ils pourvoyèrent infatigablement à chacun de ses besoins avec une dévotion et un amour constants. L’hôpital et la maison mère restèrent en contact permanent pendant ces quelques jours. Dès qu’une information était reçue, elle était retransmise autour du globe par l’intermédiaire des responsables de centre, Annaliese Ma de Tattendorf et le site internet du Kriya où les nouvelles de dernière minute apparaissaient dès qu’elles étaient connues.

Après l’envoi de la lettre de Prajnananandaji (Swamiji), les événements allaient se succéder d’une manière incroyablement rapide. Le Mardi matin 3 Décembre, l’Ashram reçut un appel téléphonique de Swamiji demandant qu’on contacte les kriyavans pour leur demander de venir rendre visite à Baba et lui rendre ce qui devait être leurs derniers respects. Baba était dans une condition critique.

La nouvelle se répandit rapidement et un grand nombre vinrent montrer leur amour et leur gratitude envers notre Baba bien-aimé. Tout au long de ce jour prédestiné un flot constant de kriyavans vinrent s’incliner et présenter leur amour aux pieds de lotus de Baba. Ils reçurent tous bon accueil et, à sa manière inimitable, Baba lança un regard ou un sourire à chacun. Bien sûr, de nombreux disciples étaient présents à l’hôpital lorsque Baba rendit le dernier souffle. Jusqu’au dernier moment, Baba mit son corps à profit pour distribuer son amour à ses enfants rétifs.

A 18H48, le 3 Décembre 2002, notre bien-aimé Baba inspira pour la dernière fois. L’expiration suivante ne devait jamais se produire. Gurudev quitta le champ corporel pour s’immerger une fois de plus dans le Seigneur Suprême et Tout Puissant. Sans aucun doute c’est de la joie que nous devrions ressentir devant le couronnement d’une vie divine retournant là d’où elle était venue pour s’unir à nouveau à l’éternel océan de béatitude, le Père Céleste.

Le Dernier Darshan à Homestead en Floride.

Ce fut une véritable bénédiction pour tous les disciples de Baba lorsque son corps physique fut ramené à sa résidence d’Homestead en Floride. Les disciples qui n’avaient pas eu la chance de voir Baba lors de ses derniers moments à l’hôpital pourraient maintenant assister à un dernier darshan dans sa maison. Une fois de plus, Baba serait allongé dans sa chambre pour le darshan. Même après avoir quitté ce monde, il allait utiliser son enveloppe mortelle désormais vide pour répandre son amour sur ceux qui viendraient lui rendre leurs derniers respects.

Le lendemain 4 Décembre, à environ 10H00, un prêtre védique invité par Prajnananandaji pour la circonstance et qui était arrivé la veille par avion à Miami accomplit pour Baba les rites funéraires. Les rites védiques traditionnels se déroulèrent dans la chambre de Baba à Homestead et la cérémonie dura environ une heure. L’assistance fut limitée aux moines de Baba, à quelques kriyavans et aux résidents de la maison mère.

La grâce du Gourou est infinie. La forme mortelle de Baba allait rester dans sa chambre pendant une semaine supplémentaire pour donner aux Kriyavans du monde entier une chance de venir par avion à Miami et voir la forme physique de Baba une dernière fois. Tous ceux qui vinrent furent invités à méditer dans la chambre de Baba. Un grand nombre restèrent jour et nuit participant à une vigile de prière et de méditation.

Rétrospectivement, Baba avait donné de nombreuses indications que le temps de quitter le monde approchait. En 1997, Baba avait dit à son fils spirituel bien-aimé, Prajnananandaji: “Je n’ai besoin que de cinq années de plus.” Au cours de ces dernières années, il commença à faire ses préparatifs de départ. Avec amour et douceur, toujours avec douceur, il prépara ses disciples du monde entier pour cet événement.

Comment est-il possible que si peu d’entre nous réalisèrent que Baba préparait son départ? De toute évidence, lorsqu’on aime si profondément une incarnation du divin, on se perd dans cet amour et devient incapable de comprendre même les signes les plus clairs du Gourou.

A 11H15, le Mardi 10 Décembre 2002, les restes mortels de Paramahamsa Hariharananda quittèrent sa résidence d’Homestead en Floride, en route pour les côtes lointaines de sa terre natale, l’Inde. Baba allait finalement reposer dans la terre de ses ancêtres.
La grâce du gourou est telle qu’il fit le sacrifice suprême de quitter son Inde bien-aimée pour affronter le monde Occidental, toujours prêt à donner, à se sacrifier, à aimer, sans désirs personnels. C’est vraiment une grande lumière qui fut donnée au monde sous la forme de Paramahamsa Hariharananada. Cette lumière va encore s’intensifier maintenant que son porteur de flambeau, Prajnananandaji, prend en charge avec ses collègues moines et les Yogacharyas la propagation de la lumière du Kriya dans le monde entier.

Les vies des kriyavans répandus dans le monde seront aussi un testament vivant des enseignements de notre Gurudev bien-aimé. Comme le disait Baba: “l’exemple vaut mieux que les préceptes.” C’est ce que nous a légué notre père divin, un monde meilleur et la semence des graines du futur essor de l’humanité.

Le Retour de Baba en Inde

Le Vendredi 13 Décembre 2002, le corps de Baba arriva sans problème à Mumbai à midi (heure de la zone Est des États Unis) et fut transporté par air à Bhubaneshwar le Samedi 14 Décembre 2002.

L’Etat d’Orissa avait décidé de rendre les honneurs à Baba à son arrivée. Cette distinction n’avait jamais été accordée à un moine. Le corps de Baba arriva à 3H30 (heure de la zone Est des Etats Unis) ou 14H, heure Indienne, à Bhubaneshwar où la garde d’honneur, les ministres et les officiels de l’Etat d’Orissa et plus de mille personnes attendaient impatiemment à l’aéroport pour rendre hommage à Baba. Lorsqu’il quitta l’aéroport le corps de Baba fut escorté par la police et un convoi de plusieurs centaines de voitures.

Hariharananda Gurukulam à Balighai, Puri, Etat d’Orissa

A l’arrivée du corps de Baba à Balighai, le Samedi 14 Décembre 2002 à 5H30 (Heure de l’Est des Etats Unis) ou 16H, heure locale, l’ashram débordait d’adeptes, de disciples de longue date, d’invités et de moines et d’acharyas de Baba. Le roi d’Orissa vint aussi présenter ses respects.

La longue allée d’accès à l’ashram était remplie de gens qui attendaient le darshan avec Baba. Plus de mille personnes étaient présentes à l’ashram et autour de l’ashram pour cette occasion très spéciale.

Le darshan prit place dans la soirée et dura jusqu’à minuit et demi, Samedi 15 Décembre. Cet accueil chaleureux à l’occasion du retour de Baba en Inde après six ans d’absence fut sans aucun doute un hommage à l’amour et à la compassion qui était et est toujours l’essence même de Paramahamsa Hariharananda.

Cérémonie du Mahasamadhi à l’Ashram de Balighai le Samdi 15 Décembre 2003

La cérémonie du Mahasamadhi de Baba commença à 12H30, heure locale. Des milliers de gens venus de L’inde entière s’étaient rassemblés pour assister aux funérailles de Baba ainsi que de nombreux moines de traditions variées et quelques disciples d’Occident.

Le corps de Baba fut transporté par ses moines sur un brancard funéraire en une longue procession qui s’égrena de sa chambre de l’ashram de Balighai jusqu’à sa tombe.

A 14H heure locale (3H30 Heure de l’Est des Etats Unis) Baba fut soigneusement placé dans le caveau récemment construit et destiné à faire partie du futur Mahasamadhi mandir de Baba. Baba fut enterré selon le rituel funéraire monastique traditionnel sous la supervision d’un prêtre védique du Puri Sankaracharya Govapdhana Matha local. Comme le veut le rituel certains objets furent enterrés avec Baba, du sel, de la poussière de bois de santal, des herbes de Kusha, du camphre, du charbon de bois, des fleurs, une couronne de tissu, un kamandalu (pot d’eau), un mélange de sable et de terre et plusieurs livres sacrés comme la Bhagavad Gita.

Finalement, avec amour, deux énormes plaques de marbre furent montées sur la plateforme funéraire et mise en place pour fermer le caveau, Puis pour clôturer la cérémonie, un lingham de Shiva fut dressé sur la plaque de marbre. Le lingham fut nommé Harihareshwara, le nom du futur temple du Mahasamadhi qui symbolise l’union de Baba et du divin.

Des Kriyavans et amis du monde entier consacrèrent cette journée à la méditation et à la prière pour Baba.

Le Mahasamadhi de Baba fut largement couvert dans la presse et les médias. Il y eut de nombreux articles dans les journaux et de nombreuses émissionsà la radio et à la télévision.

Des photos de la cérémonie peuvent être consultées sur le site internet à “http://www.kriya.org/photo gallery/f photogallery.htm”.

Le mercredi 18 Décembre plus de 200 moines et Sadhus de traditions variées se rassemblèrent à l’ashram de Balighai pour prier pour Baba. Après les prières, comme le veut la coutume le jour de la pleine lune, on servit un repas à tout ceux qui étaient présents.

Le même jour, un petit déjeuner, un déjeuner et un dîner furent aussi distribués aux pauvres, dans les orphelinats, chez les personnes âgées et à bien d’autres endroits à Cuttack et Puri.

19 Décembre 2003:
Le jeudi 19 Décembre l’ashram de Balighai servit leur nourriture aux habitants du village et aux disciples,
soit environ quelques 3000 personnes.

Retour