Discours sur Guru Purnima

Message téléphonique de Paramahamsa Prajnanananda depuis Chicago du 9 juillet 2006

A l’occasion du Guru Purnima, je vous adresse à tous mon amour, mes meilleurs vœux et ma prière. Le jour de la pleine lune de Ashda (juillet) est l’anniversaire du sage Vyasa. Il est né du sein divin de Satyavati. Plus tard Vyasa devint un immense érudit aussi bien qu’un immense Maître spirituel. On peut trouver ses enseignements sous la forme de la Bhagavad Gita, du Mahabharata, des Brahmas Soutras, etc… Je ne sais pas si vous êtes au courant qu’il y a un Vyasa Bhasya dans les Yogas Soutras. Quand nous célébrons la naissance de Vyasa, nous devrions nous rappeler comment être de bons élèves.

Gouroudev disait que la première chose dont on doit se rappeler est d’être loyal envers son propre enseignant. La loyauté est le premier pas vers la spiritualité. Le second est l’humilité. Gouroudev terminait toujours ses lettres, même celles qu’ils écrivait pour ses disciples, par " humble Hariharananda ". C’est rare chez un maître spirituel. Il citait souvent l’enseignement de Shri Chaitanya selon lequel un chercheur devrait être plus humble que l’herbe. Le troisième est la sincérité. Vous devriez pratiquer la sincérité en effectuant vos tâches quotidiennes. Au nom de la spiritualité les gens négligent souvent d’autres tâches. Le Kriya Yoga est simple et peut être pratiqué en effectuant d’autres travaux. Gouroudev enseignait de ne pas oublier Dieu, même quand vous vos grattez où quand vous mangez. Nous devrions donc nous rappeler ces qualités.

Ce Guru Purnima pendant le Centenaire de Gouroudev est spécial. Rappelons-nous son amour et son effort sincère pour aider chaque élève à s’améliorer. C’est le jour de la pleine lune : le jour de la lumière. Cela, ne le célébrons pas uniquement pendant une seule journée. Toute la vie est une célébration. Comme l’a dit une fois Gouroudev : " Nous célébrons des cérémonies (functions en anglais) pour nous rappeler que Dieu fonctionne dans chacun de nos actes. Aimez Dieu et aimez Vyasa Deva, Adi Shankara et tous les Maîtres spirituels. Nous devrions nous changer nous-mêmes. " Au cours d’un voyage avec lui en Occident il désigna le panneau " Change " dans un aéroport et il me demanda ce que cela signifiait. Quand je lui ai répondu que c’était pour changer de l’argent, il dit que cela devrait être pour se changer soi-même. Gouroudev disait que la vie est une opportunité de changer notre comportement. A un autre moment il dit que Dieu change tout, même les cellules et la couleur de votre corps. Si nous ne pouvons pas nous changer nous-mêmes, à quoi sert l’enseignement des Gourous ? Quel est son résultat ?

C’est un jour spécial où un élève approche l’enseignant et dit : " Maître, je suis venu à vous. Je m’efforce de progresser. Mais cet effort n’est pas encore suffisant. Je ne m’arrêterais pas d’avancer sur cet itinéraire. Aidez moi. " C’est le jour pour aimer les Maîtres spirituels. Si nous ne gardons pas notre esprit aux pieds de lotus des Maîtres, à quoi bon ? Un hymne plein de beauté dit :

manaschenna lagnam guroranghri padme

tatah kim tatah kim tatah kim tatah kim

L’expression tatah kim "à quoi bon ?" est répétée quatre fois pour insister. Ne ratons pas cette opportunité. Ne gaspillez votre temps avec personne d’autre que Dieu. Dans chaque souffle, en cet instant, aimez Dieu et les Gourous. Quand l’élève approche le Maître, le Maître doit aider les étudiants à concentrer leur esprit sur Dieu.

Ishwaro gururatmeti murtibheda vibhagine

vyomavat vyapta dehaya Dakshinamurtaye namaha

Il y a une très belle histoire dans laquelle quand Shukadeva s’approcha de Janaka pour apprendre de lui la connaissance du Soi, Janaka demanda à Shukadeva la Guru dakshina. Surpris, Shukadeva dit : " La Guru dakshina est donnée à la fin de l’enseignement. Comment se fait-il que vous me demandiez la dakshina au début, avant même que l’enseignement soit donné ? " Janaka répondit : " Mon cher enfant quand j’aurai fini mon enseignement ni toi ni moi ne seront plus là. Nous seront tous deux Un. Et alors qui demandera la guru dakshina à qui ? "

La fin de l’éducation c’est la perception de l’unité. Dieu est en tout et tous, et tout et tous sont en Dieu. Le véritable but de l’enseignement est de percevoir cet amour et de manifester cet amour en pensées, en paroles et en actes. Gouroudev disait souvent Love Love Love, Aimez, aimez, aimez. En bengali cela se dit labh, labh, labh et labh veut dire gain. L’amour est le gain suprême. Aimez Dieu et les Gourous et dédiez leur votre amour.

En ce Guru Purnima du Centenaire, je vous adresse à tous mon amour et mes meilleurs vœux. Tout et tous sont un. Pas de division. Méditez. Je vous aime tous. Dieu et les Gourous vous béniront tous. Continuez votre méditation. La méditation n’a ni début ni fin. Mon amour pour vous tous.

Paramahamsa Prajnananda

Accueil