« Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. »

(Luc 23:34)

Mon Âme Aimante et Divine,

La pensée de Jésus résonne de plus en plus dans ma tête à l’approche de Pâques. C’est mon agneau de Pâques, mon agneau du Passage. Jésus n’a pas hésité à être crucifié pour faire vaincre la vérité et l’amour. Sa vie d’abandon total à Dieu, remplie de prières et de sacrifice, me rappelle la nature critique des êtres humains. Comment des gens ont-ils pu aller jusqu’à un tel état de vengeance à travers de fausses accusations, une évaluation critique et juger à tort? Jésus disait: « Ne jugez point et vous ne serez point jugés » (Luc 6:37). Il disait aussi: « Heureux ceux qui ont le cœur pur car ils verront Dieu. Heureux ceux qui procurent la paix car ils seront appelés enfants de Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés à cause de leur vertu car le royaume des cieux leur appartient » (Matthieu 5:8-10). Comme le message de Jésus est beau et il est toujours approprié aujourd’hui.

Bien qu’avec le temps qui passe il y ait tant de changements dans le monde, il n’y a pas tant de changements visibles dans la nature et le comportement humain que cela. Maintenant encore on peut retrouver la même nature et les mêmes comportements chez les êtres humains. Ainsi, dans les temps actuels, le message de Jésus est très approprié; nous devons changer notre propre attitude, transformer nos négativités en bonté, compassion et pardon.

En ce jour particulier, Jésus à prié le Seigneur: « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » (Luc 23:34). Prions aussi: « Ô Dieu, donne-nous plus de tolérance, plus d’amour et plus de foi. »

Contemplons le message et la vie de Jésus.

Méditez avec sincérité.

Gouroudev aimait Jésus et régulièrement il lisait et enseignait à partir de la Bible. Nous devrions essayer de suivre son exemple.

En ce jour particulier, je prie Dieu et les Gourous de nous bénir tous, de pardonner notre ignorance et notre bêtise et de nous bénir avec de l’amour, de la gentillesse et de la compassion.

Je vous écris ce message depuis l’ashram de Gouroudev, le Hariharananda Gurukulam, où son corps prend son repos final. Le programme d’entrainement au brahmacharya arrive à sa fin et je serai heureux de vous voir tous bientôt.

Avec amour
Prajñanananda

retour