Dimanche 17 octobre: Vijaya Day, le Jour de la Victoire

Âme Aimante et Divine,

A l’occasion de Vijaya Dashami, du Jour de la Victoire , j’invoque les bénédictions de la Mère Divine pour chacun d’entre nous et pour l’univers entier.

C’est un jour particulier ou l’on commémore la victoire du Seigneur Rama sur Ravana et celle de la Mère Divine sur la nature démoniaque. Cette célébration ne doit pas être qu’une simple fête, nous devrions plutôt bous rappeler que la grâce divine est notre force. Nous devrions célébrer la victoire sur notre soi inférieur et sur nos vices intérieurs. Les maîtres spirituels, depuis des temps immémoriaux, nous ont rappelé la signification de la véritable victoire. La victoire est toujours associée à une guerre ou à un combat. Alors que les gens ordinaires considèrent comme une victoire de défaire un pays ou une situation difficile, une personne spirituelle considère comme une victoire de surmonter les ennemis intérieurs dont les tentacules tentatrices dominent les vertus et la bonté en nous. La colère, la passion, l’avidité, l’engouement, la vanité et la jalousie sont décrits par les Écritures comme les six ennemis intérieurs mais il existe d’innombrables ennemis qui s’élèvent en plus de ces vices.

Pour dépasser les ennemis intérieurs, les chercheurs doivent employer avec sincérité leurs efforts personnels, la prière et un style de vie conscient, prudent et soigneux. Une fois que nous avons vaincu ces ennemis nous pouvons faire l’expérience de la joie de la liberté et célébrer une vie de succès. Nous méditons tous. Jour après jour le temps passe. Si nous nous arrêtons un instant et regardons à l’intérieur, nous pouvons aisément reconnaître nos forces et nos faiblesses. Nous devrions être prudents et sincères avec nous-mêmes. Ce n’est qu’en vainquant nos faiblesses que nous pourrons faire l’expérience de l’amour, de la joie et de la paix.

En ce jour de Vijaya, mes salutations de victoire pour vous tous. Je prie la Mère Divine et Gouroudev pour une véritable transformation de l’intérieur.

Avec Amour,
Prajñanananda

Retour